Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEditorialEducationLe MatinalLiens UtilesMondePolitiqueSantéSanté & EnvironnementScience et TechSociétéSportArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentSébastien AjavonPatrice TalonSoumanou OkéEmmanuel Akpona

Baisse des résultats du Cep 2012: Les grèves et le blocage des réseaux de tricherie seraient à l’origine de la situation

La Presse du Jour - Article original. Indexé le dans Education.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

Baisse des résultats du Cep 2012 : Les grèves et le blocage des réseaux de tricherie seraient à l’origine de la situation

30 juillet 2012  

Les résultats du Cep 2012 sont en baisse par rapport à ceux de l’année dernière qui étaient de 82,12 % au plan national. Pour les acteurs de l’éducation et certains parents d’élèves, cette situation s’explique par le  blocage  des réseaux de tricherie à plusieurs endroits et les effets des grèves qui ont démotivé les enseignants à faire normalement leur travail.
78,88%, tel est au plan national le pourcentage de réussite du Certificat d’études primaires (Cep) session 2012. Les statistiques livrées le   mercredi 25 juillet 2012 par le Directeur  des examens et concours du ministère des enseignements maternel et primaire M. Bio Soumanou Tchabi Gado, sont en baisse par rapport à ceux de l’année dernière.  Pour la plupart des enseignants rencontrés hier, si le taux de réussite est passé de 82,12 % de 2011 à 78,88% cette année, c’est parce que,  en 2012, les enseignants ont été l’objet d’humiliation pendant plus de trois mois de la part du gouvernement. Cette situation a émoussé l’ardeur des enseignants qui autrefois  étaient motivés pour le travail>

Tout comme des enseignants rencontrés, Félix Avlessi, a avoué que l’autorité a une part de responsabilité dans cette baisse des résultats du Cep 2012. Ce point de vue n’est  pas du tout partagé par  les autorités du ministère de l’enseignement primaire. Pour elles,  la situation est normale car cette fois ci, le ministère a pu bloquer les réseaux de tricherie qui gonflaient par fantaisie les résultats à plusieurs niveaux. Selon  eux, les grèves  n’ont pas d’incidence sur les résultats, puisque les cours se sont déroulés après les grèves comme cela se doit. Quant aux parents d’élèves, cette situation de régression du pourcentage de réussite  n’est que le résultat de la mauvaise politique faite par le gouvernement depuis des années. « L’Etat béninois ne se préoccupe pas de son enseignement. C’est ce que nous avons constaté en 2012. Il faut même saluer les enseignants, car nous parents d’élèves, on ne s’attendait même pas à 50% de réussite au vu de tout ce qui s’est passé au cours de cette année scolaire. Il faut que ces résultats amènent l’autorité à mieux s’organiser pour que l’année scolaire 2012-2013 soit une année apaisée. Sans cela, l’on ne peut jamais avoir de bons résultats en fin d’année. »,  ont livré Mme  Thérèse Waouwa  et la plupart des parents d’élèves rencontrés.

Victorin Fassinou

.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site La Presse du Jour. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com