Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Locales Diaspora Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEducationPolitiqueScience et TechArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentPatrice TalonYayi BoniEmmanuel AkponaFrédéric Behanzin

Les avocats exigent la poursuite des recherches de Pierre Urbain Dangnivo: Contestation du cadavre de Womey comme celui de Dangnivo

Auteur: - Fraternité - Article original. Indexé le .
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

Les avocats exigent la poursuite des recherches de Pierre Urbain Dangnivo: Contestation du cadavre de Womey comme celui de Dangnivo

Les avocats de la famille Dangnivo, Joseph Djogbénou, Zachari Sambaou et Aboubakar Baparapé ne veulent rien lâcher pour la manifestation de la vérité dans la fameuse affaire qui défraie la chronique au Bénin depuis le 17 août dernier. Dans un communiqué de presse, le collectif des avocats de la famille Dangnivo, après un certain nombre de constats et surtout le refus de la famille de reconnaître le corps exhumé à Womey pose des préalables. Pour ce collectif, les autorités judiciaires ne doivent pas abdiquer malgré les déclarations du ministre de la justice et du procureur de la République. Elles doivent poursuivre sans relâche la recherche de Pierre Urbain Dangnivo qu’ils considèrent toujours comme enlevé depuis le 17 août 2010. Aussi, les Avocats revendiquent le droit d’être associés à tous les actes d’investigation et d’information. Lire ci-dessous l’intégralité du communiqué du collectif des avocats de la famille Dangnivo.


COMMUNIQUE

1Le lundi 27 Septembre 2010, le Parquet de Cotonou avec les autorités de la Gendarmerie et de la Police, ainsi que celles du Ministère de la Justice ont conduit les parents du sieur Urbain Pierre DANGNIVO dans une concession à Womey (arrondissement d’Abomey-calavi), aux fins d’exhumation d’un cadavre.

2. A la suite de cet évènement, Madame le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Cotonou a, dans un communiqué, en date du même jour, présenté les condoléances à la famille de l’intéressé.

3. La famille tient à préciser :

a. rien n’établit que le corps exhumé est celui de leur parent Pierre Urbain DANGNIVO

b. les comportements et déclarations postérieurs à l’intervention du Procureur de la République, aussi bien des autorités administratives que du Chef de l’Etat, dans le sens de la désignation d’un légiste aux fins de prélèvement et de vérification tendent même, fort heureusement, à en établir le contraire.

c. à supposer même établie la thèse que semble soutenir le Procureur de la République, c’est-à-dire le décès du sieur Pierre Urbain DANGNIVO, celle-ci ne peut être portée que par des actes juridiques ou judiciaires appropriés, à tout le moins par, un jugement déclaratif de décès. Aucune condoléance ne devrait être présentée alors que le décès n’est ni judiciairement, ni médicalement constaté ; et que l’identité du cadavre avec l’absent assurée.

d. au demeurant, les Conseils que nous sommes, avons, par lettre en date du 13 septembre 2010, reçue au Cabinet d’Instruction le 14 septembre 2010, déposé une plainte avec constitution de partie civile, au nom de la famille, pour enlèvement. Le juge du 1er Cabinet d’Instruction n’y a pas encore donné la suite nécessaire. Or, c’est dans le cadre d’une procédure devant un juge du siège, indépendant et impartial que les victimes pourront contribuer à la manifestation de la vérité en étant présentes, à toutes les étapes de la procédure.

En conclusion, la famille de Monsieur Urbain Pierre DANGNIVO considère que la preuve du décès de son parent n’est pas établie et appelle les autorités judiciaires, non à abdiquer, mais à poursuivre sans relâche la recherche de l’intéressé.

En tout état de cause, les Avocats revendiquent le droit d’être associés à tous les actes d’investigation et d’information.

Ont signé

Me Joseph DJOGBENOU

Me Zakari D. SAMBAOU

Me Aboubakar BAPARAPE

.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Fraternité. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com