Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Locales Diaspora Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEducationPolitiqueScience et TechArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentPatrice TalonSoumanou OkéEmmanuel AkponaMathurin Nago

Entretien avec Bernard Dossou : «JE N’AI PAS ENVI DE SERVIR D’AUGE POUR QUE LES PORCS MANGENT. »

L'autre Fraternité - Article original. Indexé le dans Politique.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

Entretien avec Bernard Dossou : «JE N’AI PAS ENVI DE SERVIR D’AUGE POUR QUE LES PORCS MANGENT. »

Précédemment maire de la ville de Porto-Novo, Bernard Dossou élu sur la liste PRD a transhumé après son échec pour un second mandat. Actuellement Président du Front des Démocrates du Bénin (FDB), un parti politique dont il est l’initiateur, l’homme a rejoint le camp de la mouvance présidentielle. Aujourd’hui, au sein de sa nouvelle formation, celui-ci s’occupe de la formation des membres. Il s’est prêté à cette interview où il a d’abord parlé de la situation politique actuelle, ses relations avec les membres de son nouveau groupe politique et  surtout, la question sur son expérience de  maire n’a pas été omise. Quelle appréciation avez-vous de la situation politique qui prévaut au Bénin .

Vous devez être foncièrement contre les spectacles que présentent les députés à l’Assemblée Nationale.

C’est une question de conscience. On ne peut pas être pour ou contre les députés, on peut être contre certaines méthodes. On peut aboutir aux mêmes résultats avec des méthodes différentes parce qu’il ne faut pas oublier que nous avons des leçons à donner aux jeunes générations. Il ne faut pas que nous donnions des leçons d’anarchie, de désordre. Il faut que les jeunes générations puissent comprendre nos réelles motivations afin de s’y adhérer pour que nous servions de modèles. Si non, nous servirons d’exemple à ne pas suivre. Je ne sais pas s’il y a des béninois qui peuvent considérer les jeux de Caca, de Gangan ou de gons à l’Assemblée Nationale comme des modèles à suivre, je ne sais pas si les béninois cautionnent ça. Pour moi, le dialogue n’est pas tapageur mais plutôt recherche de consensus, c’est l’effort pour à mener l’autre à adhérer à vos idées. Ce n’est pas déployer de force pou. abattre l’autre ou pour le faire taire : c’est ceux à quoi nous assistons à l’Assemblée et c’est dommage que se soit avec des gens que nous avons jusque là considérer comme des respectables. Je crois qu’ils vont se ressaisir et que nous laisserons de bons exemples aux jeunes générations.

Nous sommes en pleine campagne, dévoilez-nous les stratégies que vous mettez en exergue .

Parlant de projet de société dites-nous si devez vendre votre candidat que direz- vous .

Des rumeurs avaient circulé et faisaient état de ce que vous devez remplacer l’actuel préfet Ouémé/Plateau mais parce que vous n’êtes artisan de première heure cela n’a pu se faire. Est-ce dire que vous n’êtes pas encore acceptés par votre nouveau groupe politique .

Avez-vous la nostalgie de votre expérience de maire .

Propos recueillis par Kola PAQUI

.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site L'autre Fraternité. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com