Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Locales Diaspora Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEducationPolitiqueScience et TechArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentSébastien AjavonAdrien HoungbédjiMathurin NagoFrédéric Behanzin

Albert Tévoédjrè après le vote de la loi : « C’est un vote institutionnel, l’affirmation de la démocratie »

Auteur: - La Presse du Jour - Article original. Indexé le dans Politique.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

Albert Tévoédjrè après le vote de la loi : « C’est un vote institutionnel, l’affirmation de la démocratie »

15 juillet 2009  

Après le vote de la loi instituant le médiateur de la République, nous avons tendu notre micro au Professeur Albert Tévoédjrè pour recueillir ses premières impressions. Pour lui, l’acte posé par les députés est à saluer.

Quelles sont les impressions qui vous animent en ce moment . Vous savez, nous sommes un peuple de tradition française, de culture latine. Aujourd’hui 14 juillet est un jour important. C’est l’affirmation de la démocratie pour la France. Que le parlement, le Bénin choisisse ce jour pour instituer le médiateur de la République, c’est un symbole fort. C’est important. Je voudrais me joindre à tous les Béninois pour remercier tout le parlement, son président, la présidente de la commission des lois, tous les présidents de groupes parlementaires. Tous ont contribué parce que cette une victoire commune permet au Bénin de croire en sa marche en avant dans l’unité et dans la réconciliation. C’est important. C’est une affirmation de la démocratie. Ce qui est important pour nous, c’est de servir cette démocratie dans le cadre d’une médiation toujours réussie, toujours intelligente, toujours au service des plus pauvres, des plus souffrants. Je remercie tous les députés. Il n’y pas eu un seul groupe parlementaire dans lequel nous n’avons pas eu de voix, de soutien. C’est même mieux maintenant qu’il y a quelques mois>
Car aujourd’hui, c’est un vote institutionnel  qui est émis. 71 voix, zéro contre et une seule abstention. C’est la preuve que l’ensemble du parlement, dans son tréfonds, a voulu de la médiation et nous a encouragé. Comme j’ai l’habitude de le dire avant moi, il y a eu des ministres, après moi il y aura des ministres. Mais ici, avant moi il n’y a pas eu de médiateur. Je suis le médiateur et je souhaite qu’après moi qu’il y ait de très bons médiateurs.  . La loi impose au médiateur de n’appartenir à aucune formation politique ou de démissionner. Qu’est-ce que vous allez faire ?Mais vous êtes le président d’honneur du Parti national Ensemble ?Et le formalisme ?La loi a voulu que vous disposiez de l’autonomie financière, mais les députés vous ont amputé cette autonomie . Albert Tévoédjrè n’est pas passionné de l’argent. Je n’aime pas parler de l’argent du tout. Par conséquent j’ai déjà, depuis deux ans, travaillé à l’Opm sans un budget autonome, sans loi mais avec les moyens que j’ai pu obtenir avec mes collaborations auprès des partenaires. Nous avons réussi à régler mille cas, mille recours. Par conséquent, ce n’est pas l’autonomie budgétaire qui compte. Il y avait d’autres articles plus importants que çà dans le projet de loi, qui ont été sauvés. Ce qui est important c’est que nous puissions faire de la médiation avec les moyens qui nous sont donnés. Ils peuvent contrôler comme ils le veulent, ce n’est pas mon problème. Ce qui importe pour moi, c’est la capacité  d’agir librement, de servir les citoyens.

Propos transcrits par T.P.A

.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site La Presse du Jour. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com