Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Locales Diaspora Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEducationPolitiqueScience et TechArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentSoumanou OkéYayi BoniEmmanuel AkponaMathurin Nago

Assemblée Nationale : DES SIGNES AVANT-COUREURS DU REJET DU BUDGET EXERCICE 2010

L'autre Fraternité - Article original. Indexé le dans Politique.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

Assemblée Nationale : DES SIGNES AVANT-COUREURS DU REJET DU BUDGET EXERCICE 2010

nago-3Le sort qui sera réservé au projet de budget de l’Etat exercice 2010 constitue en ce moment, l’une des préoccupations majeures du gouvernement de Boni Yayi. La session budgétaire qui a ouvert ses portes il y a quelques jours seulement, ne promet pas une issue favorable pour ce budget d’environ 1275 milliards de nos francs. C’est au cours de l’atelier organisé par la commission des finances à l’endroit des députés dans le but de renforcer leurs capacités sur les rudiments à acquérir pour une lecture compréhensible de ce projet de budget, que les signes avant-coureurs d’un rejet sont apparus>

En effet, les députés de l’opposition parlementaire continuent de réclamer le point d’exécution du budget précédent et la nécessité pour le gouvernement, de revoir certaines de ses prévisions, à la baisse. Plusieurs lignes de ce projet de budget de l’Etat exercice 2010 sont ainsi mises en cause par les députés qu’ils soient de l’opposition parlementaire ou des forces cauris pour un Bénin émergent. Cette situation n’augure rien de bon pour l’avenir de ce projet de budget qui risque de ne pas passer à l’Assemblé Nationale. A ceci, il faut ajouter la dent dure de cette opposition parlementaire contre le changement qu’on n’hésite pas à qualifier de régime dictatorial. Tout est d’ailleurs mis en œuvre, pour une alternance en 2011 et le rejet de ce projet de budget, peut paraître comme l’une des stratégies de cette opposition parlementaire, pour crier son ras le bol devant ce qu’elle appelle, les dérapages du régime du changement et son chef. Boni Yayi peut être amené dans le cas échéant, à prendre encore une ordonnance pour débloquer la situation.

Romaric Adjamonsi

.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site L'autre Fraternité. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com