Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEditorialEducationLe MatinalLiens UtilesMondePolitiqueSantéSanté & EnvironnementScience et TechSociétéSportArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentYayi BoniAdrien HoungbédjiMathurin NagoFrédéric Behanzin

LA FRANCE A TOURNE LA PAGE

L'autre Fraternité - Article original. Indexé le dans Politique.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

LA FRANCE A TOURNE LA PAGE

Selon les résultats fraîchement sortis des urnes, le candidat socialiste, François Hollande a réussi à s’adjuger les rênes du pouvoir en France en arrivant en tête du second tour de l’élection présidentielle qui aura comblé toutes les attentes sur la position des uns et des autres au sujet des grands maux qui minent la France et l’Europe. C’en est fini du « sarkosisme et de l’hyperactivité » qui ont caractérisé les cinq dernières années d’une politique de la droite dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle n’a pas pu résoudre les difficultés économiques de la France dans un contexte économique et financier des plus moroses. La crise économique et financière qui secoue l’Europe toute entière aura eu raison du dynamisme de Nicolas Sarkozy qui n’aura pas démérité, loin s’en faut et cela pour plusieurs raisons.

D’abord, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la France a marqué le monde et elle avait une voix, des choix et une position qu’elle exprime. Nicolas Sarkozy, président de la France ses cinq dernières années a œuvré pour le règlement de plusieurs situations difficiles dans le monde entier. En Europe, sous la houlette du tandem Nicolas Sarkozy-Angela Merkel, des crises majeures qui ont surgi ont reçu une riposte conséquente même si elles perdurent encore>

Dans le domaine de la politique internationale, la France a marqué son territoire et s’est imposée comme un interlocuteur incontournable dans les cercles les plus prisés où se prennent des décisions sur les grands dossiers qui concernent le monde. Le cas de l’Afghanistan, de la Syrie, de la Lybie sont autant d’exemples qui illustrent la diplomatie agressive sous l’ère Sarkozy.

Au plan africain, les grands enseignements de la politique africaine de la France révèlent une rupture avec la France-Afrique en vogue avant l’avènement de Sarkozy au pouvoir. La France n’est plus apparue comme une puissance protectrice mais comme une force de rétablissement de l’ordre démocratique. Le cas de la Côte d’Ivoire et de la Lybie constituent des illustrations patentes d’une rupture radicale. Grâce à Sarkozy, l’Afrique s’est débarrassée de certains pouvoirs autocratiques en place depuis des décennies. La fermeté et le franc-parler constituent la boussole la politique française de l’Afrique.

Au plan économique, même si on a remarqué un recul de l’investissement français dans ses ex-colonies au profit de la Chine, force est de remarquer que cette politique française a permis de libérer le continent du protectorat français et ouvert les ressources minières africaines à tous les potentiels investisseurs, qu’ils soient français ou non. Cette politique de destruction du monopole constitue une vraie avancée pour le continent africain et la présidence de Nicolas Sarkozy en France n’aura pas été si mauvaise pour les Africains.

A contrario, sur le front de l’immigration, Sarkozy et ses lieutenants ont été les bourreaux des Africains, candidats à l’immigration avec les politiques de reconduite à la frontière et la montée de la xénophobie et de l’exception française, préjudiciables aux relations séculaires entre la France et ses ex-colonies.

Après les résultats de l’élection présidentielle que peut François Hollande, 24ème président, pour la France dans une Europe fortement secouée par les crises de toutes sortes et qui nécessitent des réponses urgentes? Sans être un oiseau de mauvais augure, j’estime que le nouveau président élu aura fort à faire pour contrer la crise financière qui frappe de plein fouet la France avec ses corollaires de dettes abyssales, de déficit, de perte de pouvoir d’achat et de chômage. La France sous l’ère Hollande sera certainement différente dans le style. La tempérance fera certainement place à l’agressivité ou l’hyperactivité mais suffira-t-elle pour continuer à affirmer l’exception française et le rayonnement plus ou moins contesté qu’elle a connue sous Sarkozy ? A Hollande de répondre à ses détracteurs de la droite.

Valère D. MEDEGNONWA

.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site L'autre Fraternité. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com