Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEditorialEducationLe MatinalLiens UtilesMondePolitiqueRubriquesSantéSanté & EnvironnementScience et TechSociétéSportArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentSoumanou OkéYayi BoniEmmanuel AkponaFrédéric Behanzin

Innovations pour le prochain remaniement ministériel l : 30%DE POSTE AUX FEMMES ET UN MINISTERE DU CULTE POUR ZINZINDOHOUE

L'autre Fraternité - Article original. Indexé le dans Politique.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

Innovations pour le prochain remaniement ministériel l : 30%DE POSTE AUX FEMMES ET UN MINISTERE DU CULTE POUR ZINZINDOHOUE

armand_zinzindohoueDe sources proches de la présidence de la République, on confirme que la prochaine équipe de Boni Yayi sera bel et bien rendue publique, le jour de l’an. C’est en effet, le cadeau du début de l’année 2010 que réserve le chef de l’Etat, à la nation béninoise. Les mêmes sources affirment sans ambages, que beaucoup d’innovations seront notées dans cette prochaine équipe qui aura la lourde mission, de conduire Boni Yayi à la présidentielle de 2011. D’abord, pour la première fois dans l’histoire de la politique béninoise, la gent féminine sera à l’honneur car Boni Yayi a décidé de respecter fermement, l’engagement pris lors de la célébration de la journée internationale de la femme : celui d’accorder 30% des postes ministériels à la gent féminine. Ce qui assurément, permettra de valoriser la femme béninoise qui jouit il faut le dire, des compétences avérées pour occuper de tels postes de responsabilité. Ceci tient à cœur au chef de l’Etat qui reconnaît ainsi, les mérites de la femme>

On se rappelle que le comité national de campagne de l’ex président de la Boad est une femme. Dans le même temps, la réduction du nombre de ministère sera une réalité. Car ils sont nombreux, ces ministères qui ont le statut d’une simple direction technique. Leur suppression permettra de réduire considérablement le train de vie de l’Etat ; une exigence des institutions de Bretton Wood.

Zinzindohoué doit partir !

L’actuel titulaire du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique a montré ses limites à ce poste à lui confié, par le chef de l’Etat. Considéré comme un cacique du régime prêt à tout pour flagorner Boni Yayi, Armand Zinzindohoué puisque c’est de lui qu’il s’agit, a prouvé à la face des béninois, qu’il n’est pas à son poste de prédilection. Sa tête serait même réclamée par les hauts gradés de la police nationale car la sécurité des personnes et des biens, est devenue le maillon le plus faible du régime. Jamais de mémoire de béninois, le grand banditisme n’a atteint ce point on peut plus, culminant. Les béninois enterrent régulièrement les leurs, tombés sous les balles de ces vils individus qui défient de plus en plus, une police nationale véritablement mal en point. Les mêmes sources affirment sans ambages, que le départ du ministre Armand Zinzindohoué du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique est en étude. Mais Boni Yayi ne veut pas se séparer définitivement de son ami. Ce qui assurément, n’est pas compliqué car, l’homme avec son goût plus prononcé pour les temples et autres lieux de culte peut trouver facilement son compte dans cette équipe gouvernementale. Il s’agira simplement, de créer pour l’actuel ministre de la sécurité, un ministère du culte et de la promotion des confessions religieuses. Ainsi donc, les centaines de millions accordés par le régime à ces confessions religieuses seront gérés par ce ministère.

Romaric Adjamonsi

.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site L'autre Fraternité. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com