Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEditorialEducationLe MatinalLiens UtilesMondePolitiqueRubriquesSantéSanté & EnvironnementScience et TechSociétéSportArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentPatrice TalonSoumanou OkéMathurin NagoFrédéric Behanzin

A – LE CAMELEON AVAIT REFUSE TOUT CONTACT A DOGBO

L'autre Fraternité - Article original. Indexé le dans Politique.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

A – LE CAMELEON AVAIT REFUSE TOUT CONTACT A DOGBO

Fidèle à ses habitudes, le vieux se rend, comme il est d’usage, aux lieux où devraient se tenir les tout derniers hommages à l’un de ses plus anciens et plus proches collaborateurs. Informés par qui personne ne pourrait l’affirmer. Quelques politiciens se précipitent dans cette petite bourgade afin de s’entretenir un tout petit peu avec le vieil homme aux étoiles. Mais contre toute attente, ce dernier décline cette cérémonie qui ne lui plaît pas du tout. En somme, le général ne voulait saluer, s’entretenir ou donner l’opportunité à quelques concitoyens en mal de publicité>

On le sait depuis toujours, il aurait suffit de cette rencontre de pure circonstance pour que certains arrachent une photo pour ensuite venir servir des balivernes à Cotonou. Combien sont-ils, en effet, ces compatriotes qui ne cessent ni de faire des trafics d’influence rien qu’avec des images du vieux. D’autres sources encore plus crédibles affirment que le vieux ne voudrait pas se prononcer sur les événements qui ont cours actuellement chez lui. Il sait qu’on s’est servi de la corruption qui avait droit de cité sous son régime pour le vouer aux gémonies. Aujourd’hui, certains dans son entourage de l’époque se retrouvent dans les sphères de décision et n’hésitent pas à faire la nouvelle promotion de cette même corruption qui aurait atteint des limites insoupçonnées. Le vieux ne veut donc pas rencontrer ces traîtres qui sont prêts à vendre leur foi contre leur ventre. D’ailleurs, le vieux avoue en privé, sa colère face à la léthargie ambiante qui s’observe au jour le jour, après les promesses, toujours attendues, d’un certain début de règne.

B – L’âge d’or de l’usage, à des fins privées et

Politiques, des véhicules de l’Etat

L’efficacité de la lutte contre la corruption décline à tel point que plus personne ne veut plus respecter les biens publics. Régulièrement, il y a des descentes qui s’observent à certains grands carrefours, pour freiner l’élan de ces fonctionnaires qui ont pris cette mauvaise habitude, d’utiliser abusivement les véhicules de l’Etat à des fins strictement privées ou politiques. Déjà en semaine, il suffira de positionner des agents des structures de lutte contre la corruption devant tous les établissements scolaires privés pour se rendre à l’évidence de la saignée. Malheureusement, le taux de fonctionnaires abusant de ces biens publics est si élevé que cette lutte est promise, même sous l’ère de lutte contre la gabegie, à sa belle mort. Pour ce qui concerne les week-ends, la tendance semble prendre une allure vertigineuse car 2011 approche et tous les alibis sont dorénavant bons pour « sortir » les moyens roulants de l’Etat pour des fins de campagne précoce. On se demande si le quartier latin pourra s’en sortir dans peu d’années car le scepticisme semble atteindre les plus optimistes peu avant 2006 au point où certains préfèrent la suppression de toutes ces structures de lutte contre la corruption.

A – LE CAMELEON AVAIT REFUSE TOUT CONTACT A DOGBO
.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site L'autre Fraternité. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com