Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEditorialEducationLe MatinalLiens UtilesMondePolitiqueSantéSanté & EnvironnementScience et TechSociétéSportArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentPatrice TalonSoumanou OkéMathurin NagoFrédéric Behanzin

Vol, Escroquerie et Abus de Confiance par Messagerie type Gsm au Bénin : MTN = ICC SERVICES ?

L'autre Fraternité - Article original. Indexé le dans Politique.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

Vol, Escroquerie et Abus de Confiance par Messagerie type Gsm au Bénin : MTN = ICC SERVICES ?

(Quand et comment MTN va-t-il restituer les ‘’sous’’ volés ?)

Depuis vendredi 02 décembre dernier que votre journal a publié la Lettre Ouverte d’un abonné de l’opérateur de type gsm MTN, son site internet ne cesse d’enregistrer des témoignages. Le moins que l’on puisse dire actuellement est que les Béninois et autres abonnés à MTN sont condamnés à un incroyable martyre. Les déclarations des uns comme ceux des autres prouvent à merveille l’étendue du mal. Il urge que le gouvernement béninois se saisisse de ce brûlant dosser, prenne ses responsabilités pour démontrer sa bonne foi. Aucune ‘’Refondation’’ ne saurait admettre de pareilles pratiques. L’impunité doit cesser, même avec les ogres.

Vendredi 02 décembre 2011, l’Autre Fraternité publie en manchette la Lettre Ouverte d’un abonné de MTN qui se sent escroqué par MTN. Il a pris la peine de surveiller comment opère MTN pour voler ses clients. Signalons que l’opérateur MTN revendique publiquement qu’il possède deux millions d’abonnés au Bénin. L’auteur de cette fameuse lettre s’appelle CODJIA Paul. Plusieurs radio-amateurs doivent bien connaître l’intéressé pour savoir qu’il sait de quoi il parle vraiment surtout en matière de communication voire de télécommunication. Aussitôt, MTN réagit dans cette même journée-là pour envoyer, comme à ses habitudes, le message (encore !) suivant : » Cher abonné, le renouvellement du service blague n’est plus automatique. Pour vous réabonner envoyer 1bla au 7220. Coût 150F/smen ou 500F/mois. Info 111 »(Sic). Cela ne s’invente point ! Le libellé de ce message vient prouver, une fois encore, tout le mal que l’opinion reproche à MTN. Comment et pour quelles raisons cet opérateur doit-il faire abonner de force ses clients à des services, à postériori médiocres, auxquels ils n’ont jamais cru vouloir souscrire ? D’ailleurs, la qualité et la pertinence de ces blagues dégoûtent la quasi-totalité des abonnés, au moins ceux qui ont pu régir jusqu’à présent sur notre site internet.

Cette situation vient davantage démontrer comment les « géants » opèrent dans nos pauvres pays. Rien ne les inquiète>

Le respect de nos lois et textes réglementaires ? Le tout dernier de leurs soucis … Tout ce qui compte pour toutes ces entreprises internationales est comment voler leurs propres clients voire l’Etat, tout en se faisant beaucoup d’argent. Pas plus. Et la surprise n’est plus de mise quant au rôle qui devrait être celui de nos (pseudo) Associations de Lutte en faveur des Consommateurs. Elles ont toutes baissé pavillon pour scruter leur avenir personnel. La preuve est qu’aucune d’entre elles n’est encore intéressée par cette gigantesque arnaque soigneusement planifiée et exécutée par MTN au Bénin. Et aujourd’hui, MTN crée, peut-être sans le savoir, des dégâts énormes dans les foyers. Selon des témoignages, des parents accusent leurs enfants d’avoir utilisé leurs téléphones portables pour communiquer puis prendraient soin d’effacer les numéros appelés ; s’ensuivent alors des châtiments parfois corporels. D’autres abonnés MTN accusent des vendeurs de crédits dits « flash » de ne leur avoir pas envoyé le nombre de crédits qu’ils ont achetés parce qu’ils n’arrivent pas à communiquer au moment où ils le désirent. Ils constatent, à cet effet, qu’ils n’ont pas de crédits bien qu’en ayant acquis pour une certaine somme. Les témoignages sont multiples et multiformes. Puis en lieu et place de MTN, voilà de faux accusés pour ne pas dire d’innocentes victimes. Tout ceci continuera par déchirer les familles de même que cela empoisonnera les relations entre d’autres acteurs de la chaîne de distribution des produits MTN. Mais jusqu’à quand ?

Combien MTN a-t-il déjà pu voler à ses clients ?

Deux millions : voilà le nombre d’abonnés que revendique l’opérateur MTN au Bénin. Si on considère que par modestie dans l’arnaque cet opérateur escroque seulement la moitié de ses abonnés en leur envoyant une de ses mauvaises blagues, cela voudra dire que MTN empoche en moins de deux secondes, deux cent millions (200.000.000) F cfa/sms car nous perdions deux cent (200) F cfa/sms blague envoyée subtilement par MTN. Pour donner l’image d’un Père Noël avant échéance, MTN se propose actuellement et comme d’habitude d’offrir l’abonnement à ses blagues de mauvais goût à un coût de 150F/smen ou 500F/mois. Quelle outrecuidance ! Alors que lui-même reconnaît avoir spolié ses clients, MTN propose toujours une autre astuce. C’est la preuve supplémentaire que l’Autorité (toujours) Transitoire de Régulation des TIC au Bénin n’a encore pris aucune sanction contre ce contrevenant. Visiblement, MTN serait libre de traiter ses abonnés comme à sa guise. Pas d’excuses, ni de remords. Surtout n’allez pas appeler les cadres de cet opérateur pour exprimer votre déception. Aussitôt ils vous agressent. C’est le cas de Monsieur Paul CODJIA qui nous confie avoir appelé un certain GOMEZ. Ce dernier lui aurait sérieusement manqué en guise de réponse. Entre autres propos, le Sieur GOMEZ aurait déclaré que même si CODJIA Paul est mécontent des services de MTN, que beaucoup d’autres apprécient favorablement leurs prestations.

Depuis que des abonnés se plaignent, l’Autorité de Régulation brille par un insultant mutisme. Dans ces conditions, on peut comprendre aisément le sens de la désinvolture de certains opérateurs car, il faut le faire remarquer, MTN n’est pas le seul opérateur à accomplir de telles indélicatesses. Peut-être que cet instrument de régulation n’a pas encore pris la mesure du mal. De toutes les manières nous l’aiderons en publiant une vox populi des abonnés spoliés, tous réseaux confondus. D’ailleurs selon toute vraisemblance, certains clients de MTN se constituent déjà en Collectifs pour défendre leurs droits. Il convient donc au gouvernement de la Refondation de prendre toutes ses responsabilités avant que les amalgames ne soient transformés en vérité. En effet, beaucoup sont les consommateurs qui commencent par perdre patience et qui estiment que les gros sous amassés impunément par escroquerie par certains opérateurs Gsm ne sont pas conservés par devers eux seuls. Il doit y avoir des protecteurs. Qui sont-ils et où sont-ils ? Vivement que le chef de l’Etat comprenne l’angoisse de ses concitoyens et leur évite un autre désespoir à l’instar de l’affaire de placement illégal d’argent qui continue de ruiner familles entières or dans le cas des Gsm, seule BBCOM de ISSA Salifou est l’unique opérateur Gsm à capitaux nationaux.  Et BBCOM n’est pas encore citée. Les autres auront le temps de filer à l’anglaise … D’où l’urgence à vite agir pour remettre, à nouveau, de l’ordre dans ce secteur assez rentable. On se rappelle que c’est Boni YAYI qui a pu revoir les taux auxquels devraient se soumettre ces opérateurs avant d’obtenir leur licence. Mais est-ce le prix que nous payons aujourd’hui ? Laissons le temps de réaction à Boni YAYI qui sait qu’il doit laisser en héritage un pays où des expatriés ne vont plus se comporter en bourreaux de ses gouvernés. A suivre…

Claudine DEGLA

.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site L'autre Fraternité. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com