Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEditorialEducationLe MatinalLiens UtilesMondePolitiqueSantéSanté & EnvironnementScience et TechSociétéSportArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentPatrice TalonSoumanou OkéAdrien HoungbédjiFrédéric Behanzin

Forces armées du Bénin:Soumanou Oké s’installe aux commandes

L'Evénément Précis - Article original. Indexé le dans Politique.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

Forces armées du Bénin:Soumanou Oké s’installe aux commandes

Publié le 02 avril 2012.

Le nouveau Chef d’Etat major Soumanou Oké prenant le commandement

Nommé en Conseil des ministresle jeudi 29 mars 2012, le général de brigade Soumanou Oké est entré dans la plénitude de ses fonctions de Chef d’Etat-major général le vendredi dernier. En effet, à la faveur d’une cérémonie à l’Etat-major des armées à laquelle a assisté un parterre de personnalités, de parents et d’amis, le nouveau Chef des forces armées béninoises a pris les rênes des FAB des mains de son prédécesseur, Mathieu Chabi Amoussa Boni.


Ainsi, après six ans sept mois à la tête des forces de défense, ce dernier est admis à faire valoir ses droits à la retraiteFort de son bilan élogieux, le Général de division, Mathieu Boni a eu droit à un hommage appuyé pour sa remarquable contribution à la consolidation de la démocratie béninoise et à la préservation de l’intégrité territoriale. Pour sa part, son successeur a pris l’engagement de poursuivre sur la même lancée que son prédécesseur dont il était l’adjoint jusqu’à sa nomination.

Jean-Claude D. DOSSA

                                                                            Général Soumanou Oké, Chef d’Etat-major Général des FAB

« Vous savez que je suis à l’Etat-major général depuis près de six ans mais vous avez suivi les bilans qui ont été faits et qui sont à mettre à notre actif c’est-à-dire du Général Boni et de moi-même puisque nous formons un couple. On dit que tant qu’il reste à faire, c’est comme si rien n’est fait. Nous allons poursuivre le combat afin de permettre à la troupe d’avoir de meilleures conditions de vie et de travail ; ce qui suppose qu’il faut continuer dans la politique de la construction des infrastructures, de l’équipement, de la formation et de l’entrainement. En fait, créer un cadre idéal pour le personnel afin qu’il puisse bien se sentir dans sa peau de militaire»

Propos recueillis par Jean-Claude Dossa

    .
    Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site L'Evénément Précis. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

    Ajouter votre commentaire


    Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com