Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEditorialEducationLe MatinalLiens UtilesMondePolitiqueRubriquesSantéSanté & EnvironnementScience et TechSociétéSportArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentSébastien AjavonYayi BoniEmmanuel AkponaMathurin Nago

Séminaire du Parlement francophone sur la gouvernance économique : Les parlementaires à l’école de la lutte contre la mauvaise gestion économique

La Presse du Jour - Article original. Indexé le dans Politique.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

Séminaire du Parlement francophone sur la gouvernance économique : Les parlementaires à l’école de la lutte contre la mauvaise gestion économique

12 novembre 2010  

Les délégués des Assemblées parlementaires francophones des pays membres de la Francophonie réfléchissent depuis hier matin sur le thème « la démocratie et la bonne gouvernance économique : Rôle des Parlements ». Durant les trois jours que durera ce rendez-vous, plusieurs sujets seront abordés.

« Votre présence en ces lieux répond à un besoin ressenti par chacun de nous . Un besoin de certains sur les problèmes de gouvernance économique qui constituent des préoccupations de tous les acteurs politiques. C’est aussi un besoin d’échanges d’expériences et d’évaluation du chemin parcouru par chacun de nous dans la contribution de nos Parlements à l’approfondissement de la démocratie et l’enracinement des principes de la bonne gouvernance, vecteurs de développement unanimement reconnus aujourd’hui », a précisé l’honorable Amicétou Affo Djobo, Présidente du Comité d’organisation de ce séminaire. Pour elle, ces assises de Cotonou constituent une rencontre d’intérêt majeur pour la construction de la culture démocratique et le renforcement des jeunes démocraties du Sud. Le sénateur de la République française, M. Jacques Legendre,  Secrétaire parlementaire de l’Apf  dira que ces journées d’études porteront sur les pouvoirs de contrôle et d’information des Parlements. Si dans les pays du Nord, la fonction des parlementaires qui est de contrôler l’action gouvernementale est cruciale notamment pour assurer la bonne utilisation des ressources financières des gouvernements, dans les pays du Sud, au-delà de ses apports traditionnels, elle constitue une garantie pour les pays donateurs et les organisateurs caritatives de la saine gestion des fonds qui transitent par les gouvernements ». Ce séminaire vient à point nommé car le Bénin a dégringolé sur le plan de la lutte contre la corruption>

L’opposition reproche à l’instant au gouvernement Yayi un détournement croissant des deniers publics. C’est d’ailleurs ce qui justifie en partie la grande mobilisation  des députés de l’opposition à cette rencontre.  Pour le Président Mathurin Nago du Parlement béninois, l’un des défis majeurs pour les Parlements du continent africain est « la lutte contre la misère, la pauvreté et la corruption ». « La contribution des Parlements au renforcement  de la démocratie et la bonne gouvernance ne peut pas occulter ces besoins urgents, car la majorité des pays pauvres se trouve en Afrique », a dit le Président Nago. Il fera recours au rapport de Transparency international pour faire constater que les pots de vin versés aux seuls pays africains atteignent 40 milliards de dollars par an. Aussi la corruption a-t-elle entraîné 10% d’augmentation des coûts des projets. Un poids très lourd que traine l’Afrique du fait de ses cadres et dirigeants, selon le Président Mathurin Nago.

Tobi P. Ahlonsou

Agrandissement du cercle de l’opposition

«Marche» de Dansou Dossa rejoint l’Un

Le parti Marche de M. Félix Dansou Dossa est désormais membre de l’Un. Le protocole d’accord a été signé hier mercredi 10 novembre 2010 au siège de l’Un à Cotonou entre le président de Marche, M. Félix Dansou Dossa et le Président de l’Un, M. Bruno Amoussou.

Depuis hier mercredi 10 novembre 2010, le nombre de Partis politiques qui composent l’Un passe à huit. La nouvelle recrue est le parti «Marche» du conseiller municipal d’Abomey-Calavi, M. Dansou Dossa. Dans son intervention, ce dernier a fait savoir que plus rien ne marche dans le pays tant au plan politique, économique que social. Les seuls défenseurs d’un nouvel ordre qu’il a vu dans le Bénin, c’est l’alliance politique « Union fait la nation ». C’est pour cela qu’il a choisi avec ses militants de rejoindre cette alliance pour gagner les échéances électorales de 2011. Le protocole d’accord consacrant son appartenance à l’Union fait la Nation a été signé par le président Bruno Amoussou en présence de militants, sympathisants et autres responsables de l’UN. Le cercle de l’Union s’élargit ainsi. Désormais le président Félix Dansou Dossa et son parti seront considérés comme des opposants affichés au régime du changement.

Guy Constant Ehoumi

.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site La Presse du Jour. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com