Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEditorialEducationLe MatinalLiens UtilesMondePolitiqueRubriquesSantéSanté & EnvironnementScience et TechSociétéSportArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentSébastien AjavonSoumanou OkéYayi BoniAdrien Houngbédji

Conférence des présidents hier à l’Assemblée nationale : Coup de colère de Rosine Soglo contre Nago et Dassoundo

La Presse du Jour - Article original. Indexé le dans Politique.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

Conférence des présidents hier à l’Assemblée nationale : Coup de colère de Rosine Soglo contre Nago et Dassoundo

25 juin 2009  

Les membres de la conférence des présidents se sont réunis dans la matinée du jeudi 25 juin 2009 au Palais des Gouverneurs de Porto-Novo  pour se prononcer sur différents dossiers. Un rendez-vous qui a connu un moment de tension à cause de la colère de la présidente de la Renaissance du Bénin qui n’apprécie pas du tout la manière dont les désignations à la Haac et au Ces ont eu lieu.
Rosine Soglo est très déçue de la manière dont le bureau de l’Assemblée nationale a procédé aux désignations de ses représentants à la Haac et au Ces. Hier, elle n’est pas passée par quatre chemins pour exprimer sa colère. Que ce soit Mathurin Nago ou André Dassoundo, chacun en a eu pour son compte>

La présidente de la Rb, avec le ton qu’on lui connaît lorsqu’on la provoque, a fait remarquer que c’est toujours le même camp qui s’arroge tout. Alors qu’elle a proposé Boniface Yéhouétomè pour le Conseil économique et social, grande a été sa surprise de constater qu’on n’en a pas du tout tenu compte. Elle accuse Mathurin Nago d’être au cœur de ce coup. Elle n’a d’ailleurs pas caché sa source. Ainsi, les membres de la conférence des présidents ont su que c’est le premier vice-président qui l’a informé. Dépassé, Mathurin Nago rejette à son tour la responsabilité sur son premier vice-président. N’empêche, la présidente de la Rb ne s’est pas laissée prendre à ce piège d’accusation entre les deux premiers responsables du bureau de l’institution. Pendant un bon moment, elle a déversé sa bile aussi bien sur Nago que Dassoundo  pour ce coup. Finalement les autres membres de la conférence des présidents ont réussi à la calmer. Il reste que le cas Yèhouétomè reste sans solution pour elle.

Grégoire Amangbégnon

.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site La Presse du Jour. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com