Edition béninoise: plus de 30 journaux en temps réel !
Revue de presse Lettre ouverte Conseil des ministres AfriqueCultureDiplomatieEconomieEditorialEducationLe MatinalLiens UtilesMondePolitiqueRubriquesSantéSanté & EnvironnementScience et TechSociétéSportArchives Futu Xélu !! 
Populaires en ce momentSoumanou OkéAdrien HoungbédjiEmmanuel AkponaMathurin Nago

Trois camps Fcbe s’affrontent à Dassa : Les militants déçus cherchent un leader rassembleur

La Presse du Jour - Article original. Indexé le dans Politique.
Applications mobile iOS et Android
Pharmacies de garde dans plusieurs pays africains
Et bien d’autres fonctionnalités!

Trois camps Fcbe s’affrontent à Dassa : Les militants déçus cherchent un leader rassembleur

18 décembre 2008  

La famille politique du Chef de l’Etat est divisée à Dassa. André Dassoundo, Nicaise Fagnon et Sourou Attin se disputent toujours le leadership au détriment des populations.
La situation est préoccupante à Dassa Zounmè. Les militants Fcbe ne savent plus réellement pourquoi ils sont ensemble et prétendent soutenir le même Président. Leurs leaders sont en permanence à couteaux tirés et chacun s’emploie sur le terrain à arracher l’électorat à l’autre.

 


Le député André Dassoundo qui est en avance dans la maîtrise du terrain contrôle la mairieIl est suivi du ministre Sourou Attin qui draine aussi du monde. C’est deux semblent d’ailleurs être plus proches selon les populations. Mais il y a le ministre Fagnon qui ratisse aussi dans le même électorat et met des bouchées doubles pour tenter de changer la donne sur le terrain. Le week-end dernier par exemple, on se croirait à une rencontre avec le chef de l’Etat à travers la bamboula qu’il a organisée à Dassa en guise de prière. Puisqu’ils n’évoluent plus de façon solidaire, chacun vient montrer sa force de frappe. Pourtant ils sont de la même famille
politique et c’est ce qui désole les populations. Nicaise Fagnon et Dassoundo seraient pourtant tous deux de Logozohè et c’est Attin qui est de Kèrè. On se demande pourquoi ils ne peuvent pas s’entendre.

 

Pour le moment la population est en train de se demander s’il est toujours opportun d’accompagner cette famille politique surtout qu’elles n’ont pas de retombées tangibles.  A qui viendra le premier, s’offrira certainement la chance de bénéficier de cet électorat plutôt déçu et sans repère véritable avec la cacophonie qui règne au sein de ses leaders.

Guy Constant Ehoumi

.
Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site La Presse du Jour. Jolome News n'offre aucune forme de garantie sur le contenu de cet article.

Ajouter votre commentaire


Publicité -  Jolome Bénin © 2007-2014 - news (arobase) jolome.com